Mémoire 14-18 Les Belges en Russie

Mémoire 14-18

Il y a 100 ans le 21 septembre 1915 le corps expéditionnaire  des Autos-Canons -Mitrailleuses  belges s’embarquait à Brest sur le «  SS Wray-Castle » à destination  d’Arkhangelsk en Russie qu’ils atteignirent le 13 octobre 1915.
J’ai  eu le privilège de connaître personnellement un de ces combattants. Jean Troosters ingénieur de formation, il participa au montage des « ACM » au pont de Saint Cloud  à Paris puis à la campagne de Russie en tant qu’estafette motocycliste .Il fut décoré de la Croix de Saint Georges pour actes de bravoure devant l’ennemi. A plus de nonante ans il avait une mémoire prodigieuse, il était polyglotte parlant entre autre couramment le russe. C’est  son album de souvenir que je  publie sur mon site en mémoire de ces combattants  courageux qui partirent se battre si loin de leur patrie.

Décorations de Jean Troosters.
-Médaille du vomontaire de guerre avec six chevrons de front.
-Croix de guerre avec palme.
-Croix de Saint Georges.
-Croix de Feu.

Historique
Lors de l'invasion allemande  en août 1914, l'armée belge dut faire face à l'activité de la cavalerie ennemie (Uhlans) progressant en avant des troupes. Ces éléments avancés étaient très souvent supérieurs aux Belges. Le lieutenant Charles Henkard fit alors blinder ses deux voitures privées, de marque Minerva, par l'usine Cockerill & Co d'Hoboken et les mit à la disposition de l'Armée Belge. Il se distingua au combat jusqu'au 14 septembre quand il fut tué  dans les faubourgs d'Anvers. L’armement consistait en une mitrailleuse Hotchkiss installée sur la gauche, à ciel ouvert. Ces deux premiers exemplaires furent bientôt suivis d'autres,
Constatant l'efficacité de ces véhicules  pour la reconnaissance et pour le soutien d'infanterie,  le quartier-général belge décidera  la création d'un corps d'autos-canons-mitrailleuses (A.C.M.) qui accompagne la retraite jusqu'à l'Yser. La guerre de position ne permettant plus une utilisation efficace des auto-blindées. Faisant alors  suite à la demande de l’attaché militaire russe à Paris la Belgique et l’Angleterre décidèrent l’envoi d’un corps expéditionnaire de blindés combattre sur le front russe en Galicie.
Ils participèrent successivement aux batailles de :.                                .                                                                                     

 09-06-1916 Bataille de Vorobievka                                        .
11-08-1916 Bataille de Tsébrov                            .
12-08-1916 Bataille de Ezern                               .
mi-août 1916 Bataille de Zborov                                                         .
02-07-1917 Bataille de Kouniouky                             .
21-07-1917 Bataille de Kosov                                    .
Le Corps expéditionnaire belge en Russie équipé d'automitrailleuses blindées pourvues de canons et de mitrailleuses avec un personnel d'officiers et de soldats belges comptant 333 hommes partit sur le « S/S Wray-Castle » par Brest le 22 septembre 1915 et arriva à Arkhangelsk le 13 octobre. Après avoir reçu des renforts, ce furent en tout 444 belges qui participèrent à cette expédition aux côtés d'un corps identique envoyés par la Grande Bretagne.
Les véhicules belges furent construits à Paris, au pont de Saint Cloud, sur châssis Morse et avec des moteurs Minerva de 40 cv. Ils pesaient quatre tonnes avec munitions et équipage.
Pris dans la guerre civile russe, et ne purent  rentrer en Belgique par le chemin pris à l'aller; ils rentrèrent donc en passant par Vladivostok et les États-Unis, où ils furent reçus en héros lors de leur arrivée à San Francisco en juin 1918. L'unité est dissoute à Eu (Seine-Maritime) le 15 juillet 1918.

Pour en savoir plus :

Le livre de Thiry (Marcel), Le Tour du monde en guerre des autos-canons belges (1915-1918).

L’ASBL. Souci de mémoire ACM www.memoire-acm.org